Obligations : Investissement, rendement et précautions à prendre

Les obligations sont des produits d’investissement aussi populaires que risqués, qui peuvent offrir un rendement et une sécurité intéressants. Mais avant de se lancer et d'acheter des obligations, il est important de comprendre leurs caractéristiques et leurs particularités pour éviter des mauvaises surprises à court ou long terme. Dans cet article, nous allons explorer les obligations et découvrir ce qu'elles offrent aux investisseurs en matière d'opportunités et de précautions à prendre.

Les obligations sont des produits d’investissement aussi populaires que risqués, qui peuvent offrir un rendement et une sécurité intéressants. Mais avant de se lancer et d'acheter des obligations, il est important de comprendre leurs caractéristiques et leurs particularités pour éviter des mauvaises surprises à court ou long terme. Dans cet article, nous allons explorer les obligations et découvrir ce qu'elles offrent aux investisseurs en matière d'opportunités et de précautions à prendre.

Sujet a lire : Comment vivre une immersion culturelle chez les peuples nomades de la toundra en Scandinavie ?

Comprendre les obligations et leur fonctionnement

Une obligation est un titre utilisé par les entreprises ou les États pour emprunter de l'argent sur les marchés financiers. En achetant des obligations, l'investisseur reçoit un intérêt en rémunération de ce prêt - on l'appelle le "coupon" - et au terme prévu, l'émetteur rembourse le montant emprunté.

Les obligations sont des valeurs mobilières qui présentent l'intérêt d'offrir aux investisseurs un revenu fixe et certain, sauf défaillance de l'émetteur. Les obligations font l'objet d'une cotation en bourse qui peut varier en fonction du marché et de la situation financière de l'émetteur, ce qui peut entraîner des risques pour l'investisseur.

A lire en complément : Révélez l'athlète en vous avec des activités, équipements et formations inédits

Qu'est-ce qu'une obligation : définition et différence avec les actions

Une obligation est une forme d’emprunt à long terme émise par une entité (État, entreprise, institution financière…) pour financer ses activités. Ce type de placement offre à l’acheteur des avantages particuliers par rapport aux autres titres boursiers tels que les actions.

En contrepartie d’un versement initial (le “capital”), le possesseur reçoit pendant une durée donnée (la “durée”) un revenu sous forme de coupon (le “taux”). À la fin du contrat (l’”échéance”), le titulaire touche généralement le capital initial plus son intérêt accumulé.

Contrairement aux actions dont la valeur fluctue en temps réel selon la performance et la position financière de leur émetteur, le cours d’une obligation se rapproche plutôt d’un produit financier à terme car sa valeur est fixée à l’avance et ne bouge pas ensuite jusqu’à sa date d’expiration.

Fonctionnement du marché obligataire : émission, achat et vente d'obligations

Le marché obligataire est composé des acteurs qui interviennent directement ou indirectement dans les transactions liées à l’achat et à la vente des titres obligataires. Il regroupe notamment les banques commerciales, les banques d’affaires et les courtiers spécialisés.

Pour émettre une obligation, un émetteur doit conclure un accord avec un intermédiaire financier chargé de vendre ses titres sur le marché obligataire. Les acheteurs potentiels, le cas échéant, sont informés de l’offre par l’intermédiaire financier qui prend en charge la totalité des frais liés à cette vente.

Une fois émis, un titre obligataire est mis aux enchères sur les principales bourses financières mondiales comme le New York Stock Exchange et le London Stock Exchange. Lors de ces enchères, des investisseurs peuvent proposer un prix pour acheter ou vendre les obligations selon différents critères (notamment la qualité et le montant nominal).

Les caractéristiques d'une obligation : taux d'intérêt, échéance, nominal et coupon

Les caractéristiques d’une obligation déterminent son prix et sa rentabilité. De ce fait, elles doivent être prises en compte au moment de son achat pour assurer une bonne gestion du portefeuille.

Nominal: il s’agit du montant initial emprunté par le particulier ou l'institution. Coupon: il représente la somme perçue chaque année par l'investisseur jusqu'à l'expiration de l'obligation.

Les différents types d'émetteurs : États, entreprises et institutions financières

Il existe trois types d’emprunteurs qui recourent aux obligations: les États, les entreprises et les institutions financières telles que les sociétés d’assurance ou les banques. Ces organismes peuvent émettre des titres obligataires ayant des particularités spécifiques.

Obligations gouvernementales: émises exclusivement par des États ou des entités publiques pour financer les projets nationaux. Obligations corporate: émises par des entreprises ou des institutions privées afin de financer leurs activités commerciales.

Obligations financières: émises par des banques et autres institutions financières pour couvrir le financement de divers projets.

Investir dans les obligations : stratégies et conseils pratiques

Les obligations peuvent constituer un excellent outil de placement à long terme si elles sont achetées intelligemment et avec des critères appropriés pour optimiser le portefeuille. D’ailleurs, il est possible de diversifier son portefeuille en intégrant des titres obligataires aux actions et autres titres.

Acheter des obligations : étapes, plateformes de trading et bourses

Afin d’acheter une obligation, il faut passer par différentes étapes qui varient selon l’intermédiaire financier que l’on choisit. En général, il faudra ouvrir un compte auprès du courtier et trouver l’obligation la plus adaptée à son objectif d’investissement.

Les banques d'investissement proposent souvent des services spécialisés pour la négociation d'obligations sur les principales bourses mondiales comme celles mentionnées précédemment. De plus, il existe également des plateformes de trading destinées aux investisseurs particuliers qui leur permettent de rechercher des informations sur le marché obligataire et de négocier directement en ligne.

Évaluer la qualité d'une obligation : notation, risque et valeur financière

Lorsqu’un investisseur décide d’acheter une obligation, il est important qu’il prenne un peu de temps pour évaluer sa qualité et celle de l'emprunteur. Il devrait notamment tenir compte des facteurs suivants:

  • Notation: il s'agit du classement attribué à chaque emprunteur par les agences spécialisées, basé sur sa solvabilité.
  • Risque: les investisseurs doivent veiller à bien comprendre le niveau de risque lié aux particularités propres à chaque titre.
  • Valeur financière: ce paramètre permet aux investisseurs d'appréhender la rentabilité globale associée à une obligation.

Diversification du portefeuille : mélange d'actions, titres et obligations

La diversification est un élément clé car elle permet aux investisseurs de répartir leurs actifs entre différents instruments afin de limiter le risque lié à tout placement unique. Pour ce faire, il est conseillé aux traders débutants d'allouer au moins 10% de leur capital à des obligations libellées en euros (par exemple).